AMF : Liste noire des sites d’options binaires de février 2014

Le marché des options binaires aide les investisseurs à accéder plus facilement aux marchés très sélects des fluctuations boursières. Le souci avec ces brokers est que beaucoup des courtiers sont malhonnêtes.
AMF Liste noire des sites doptions binaires de fevrier 2014

Afin de protéger les consommateurs des courtiers frauduleux, l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers) publie périodiquement une liste des courtiers en options digitales à éviter. Cette liste est réalisée grâce à sa propre enquête effectuée régulièrement sur chaque broker opérant en France.

Ça se joue aussi sur le crypto trading :
Formations + Bonus offerts

Une liste noire souvent mise à jour

La publication périodique de la liste des brokers arnaques est éditée normalement chaque trimestre. Dans certains cas, le délai de parution change. Ainsi, l’AMF a fait connaître publiquement aux investisseurs intéressés par le marché des options numériques, la liste des brokers à éviter en septembre 2013. Il a fallu attendre janvier 2014 pour découvrir la prochaine liste et en février 2014, on a aperçu sur un communiqué diffusé sur le site officiel de l’autorité de régulation française, la dernière liste des courtiers non sérieux.

Rappelons qu’avant 2012, la plupart des brokers d’options digitales n’avaient pas besoin d’accréditation pour fonctionner. Cette période a été constatée entre 2008 et 2012. À partir de l’année 2012, les courtiers en options binaires demandent leur certification sur les autorités de régulation nationale pour avoir l’autorisation d’exercer et rassurer les investisseurs de leur honnêteté.

Quelque changement dans la liste noire fournie par l’AMF sur les sites d’options binaires

Si la plupart des brokers ont accès au marché européen en obtenant la licence chypriote CySEC, l’AMF a pour but de préserver les consommateurs en effectuant sa propre enquête. Ainsi, lorsque l’on compare la liste publiée en janvier 2014 de celle de février, vous pourrez constater plusieurs changements. L’OptionFair a disparu du fameux registre. Plusieurs nouveaux noms ont en revanche intégré la mise à jour du répertoire de broker à éviter.

Ces modifications sont dues en partie par la présence de nouvelles plateformes. Notons les parutions de nouveaux brokers comme Bankofmarkets.com, daily-option.com, 24XP ou encore Binareo. Si vous ne voulez pas prendre de risque, il est préférable de trader sur des sites de courtages régulés par l’AMF.

Au même titre que l’AMF, les brokers qui ont reçu l’autorisation de l’ACP Banque de France sont des courtiers de qualité proposant à ses traders des services sérieux. D’autres autorités de régulations nationales sont également des gages de qualité. C’est le cas de BaFin en Allemagne ou encore CONSOB en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.