Indicateur mesurant la volatilité

En finance, la volatilité représente l’ampleur des variations du cours d’un actif financier. C’est l’étude de l’amplitude de mouvement d’un actif financier sur une période donnée. Elle dépend des comportements des participants du marché, et sert donc de paramètre de quantification du risque de rendement et de prix d’un actif financier. Ainsi, la possibilité de gain est plus importante lorsque la volatilité est élevée, tout comme le risque de perte aussi. La volatilité est ce qui permet au trader de déterminer si un même produit est en période de mouvement intense ou violent, ou si au contraire, il est en période de stagnation. On parle alors d’indice de volatilité ou d’indicateur de volatilité.

Indicateur mesurant la volatilitéLes indicateurs de volatilité

Il existe plusieurs indices de volatilité, comme le VNX, qui mesure la volatilité sur le Nasdaq 100, ou bien de VXD, qui mesure la volatilité sur l’indice Dow Jones 30. Mais le principal indice utilisé pour la mesure de la volatilité du marché des actions reste l’indicateur VIX, basé sur les prix des options sur l’indice américain des actions S&P 500, qui rassemble les 500 plus grandes sociétés cotées aux Etats-Unis.

Qu’est-ce que l’indicateur VIX ?

Appelé « the fear index » par les anglo-saxons (indice de la peur en français), l’indicateur VIX ou Volatility Index Exchange est un indicateur de volatilité. Mis à jour en 1993 par le Chicago Board Options Exchange (CBOE), VIX mesure la volatilité du marché financier américain, en se basant sur le S&P 500. Tous les jours, le CBOE le calcule. L’indicateur VIX est devenu célèbre et rencontre un vrai succès aux Etats-Unis, où il est même possible de le trader…

La mesure de la volatilité de l’indicateur VIX se traduit par une mesure de la nervosité des marchés financiers. Le VIX est coté en points de pourcentage, et traduit approximativement les variations du S&P 500 sur une période de 30 jours à venir, qui est ensuite annualisée.

Comment trader l’indice VIX ?

Il est possible d’utiliser tous les outils d’analyse technique sur le cours du VIX. Ainsi, vous pouvez librement effectuer l’analyse graphique du VIX, si vous êtes adepte de l’analyse technique. De manière générale, on peut utiliser le VIX de différentes manières, dont :

On peut l’utiliser dans le cadre du Money Management comme indicateur de risque : dans une période de volatilité normale, si vous prenez deux lots, un VIX élevé peut vous amener à réduire et à ne prendre qu’un seul lot. Si la volatilité est élevée, le risque est aussi élevé en effet. Ainsi, on peut comparer le VIX à la mesure du standard déviation, mesurant tous deux la volatilité ;

Il est également possible de trader le VIX avec des produits dérivés comme les options (depuis 2006) ou les futurs (depuis 2004). Sachez qu’en moins de cinq ans, les transactions d’options et de contrats à terme sur le VIX ont atteint plus de 100 000 contrats par jour. Notez cependant que de nombreux brokers proposent de trader sur le VIX, mais certains vous proposeront leurs propres indices de volatilité ;

Enfin, il est possible de spéculer directement sur le VIX en profitant des tempos classiques du marché. Les périodes comprises entre le 15 juillet et le 15 août, et entre Noël et le jour de l’an sont par exemple, connues pour être rarement volatiles. Ainsi, on peut prendre une position vendeuse sur le VIX, si le VIX est élevé à l’arrivée de ces périodes, en espérant une chute du cours du fait de l’affaiblissement des volumes…

Interprétation de l’indicateur VIX

Le marché est perçu comme volatil quand l’indice VIX est élevé et incertain quand le VIX monte et descend sauvagement. Mesuré depuis 1993, l’indice VIX n’a jamais cassé la barre des 35 jusqu’à la crise de la dette russe en 1998. Le VIX mesure le niveau de peur et d’incertitude sur le marché. Il s’agit généralement de la peur des investisseurs au sujet de l’effet de mauvaises nouvelles sur le cours des actions, mais il est possible que l’optimisme généralisé sur le marché boursier influence le VIX. Une bonne règle de base est que les valeurs supérieures à 30% montrent une certaine quantité d’incertitude des investisseurs et que les valeurs inférieures à 20% montrent une confiance des investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.