Jean Louis Cussac : portrait d’un trader autodidacte

Jean-Louis Cussac n’est pas un inconnu pour les traders français. En effet, cette personne fait partie des traders indépendants les plus écoutés de la place de Paris. Mais Jean-Louis Cussac n’a pas fait des études pour devenir expressément trader. Il est autodidacte, un critique acerbe du monde de la finance, et sa façon d’analyser les marchés ressemble à une partie d’échecs : il ne se soucie pas trop des turbulences économiques et financières… bref, le trading est un jeu et une passion pour lui.

Jean Louis Cussac, portrait d'un tradeur autodidacteLe trader dans le quotidien

Avec un look habituellement décontracté, Jean-Louis Cussac se décrit comme un solitaire, mais c’est en revanche quelqu’un d’éloquent.

Actuellement 53 ans et père de quatre enfants, Jean-Louis Cussac affirme n’avoir jamais été intéressé par le monde de la banque. Il est tombé dans le trading par un pur hasard : avec son unique diplôme du bac, il investit 10 000 francs au début des années 80, suite aux conseils d’un banquier.

Ce trader affirmé et indépendant se dit avoir été doué pour les échecs. Pour exercer sa mémoire, il avait l’habitude de jouer une cinquantaine de parties simultanées. Mais par rapport au trading, Jean-Louis Cussac a eu la chance d’être formé par des Américains, à la technique des dérivés, qui sont des instruments financiers permettant de parier à l’avance sur l’évolution future d’un actif financier (devise, indice boursier…).

Bénéficier des meilleurs atouts avec le pack pro :
compte CFD protégé plate-forme MT4 formation etc.

Ses débuts pour devenir trader autodidacte

Le premier gros coup de M. Cussac, eut lieu en 1983, où il mise 50 000 francs sur Source Perrier, et rafle ainsi 400 000 francs ! « A partir de là, les choses se sont enchainées, mais j’ai acquis depuis une certaine sagesse. Je ne cherche plus le Graal, c’est la meilleure façon de se planter, plutôt la régularité dans les gains », explique ce self-made-man.

Aujourd’hui, Jean-Louis Cussac mène un train de vie confortable : roule en Porsche, fait du bateau, et surveille sa villa à Arcachon via les 10 écrans d’ordinateur placés sur son bureau…

Des principes propres

Jean-Louis Cussac est une personnalité qui ne cesse de revendiquer ses principes : être végétarien, la méditation qu’il a beaucoup pratiquée dans le passé, et le refus de spéculer sur les matières premières, pour la simple raison qu’il ne veut pas participer à la flambée des cours.

Même si l’un des traders les plus écoutés de France réalise des gains importants au trading, il affirme cependant que l’argent ne l’intéresse pas : « Ma famille est à l’abri, c’est le principal », selon lui.

Dans le trading, Jean-Louis Cussac se spécialise notamment dans les produits dérivés liés au CAC 40. Il s’attache à l’analyse technique, et surtout comportementale des marchés : « Pour chaque évènement, il y a des initiés qui sont informés à l’avance. J’attends de repérer leur comportement dans la courbe d’un indice afin de l’interpréter et de pouvoir agir en conséquence », explique notre trader.

Jean Louis Cussac, portrait d'un tradeur autodidactePerceval Finance

Selon sa propre estimation, Jean-Louis Cussac aurait multiplié par cinq sa mise depuis 2007, ce qui correspond en plusieurs millions d’euros, réinvestis principalement dans sa société de formation au métier du trading : Perceval Finance Conseil créé en 1991, leader dans le domaine du conseil « stratégies indicielles ».

Actuellement, Jean-Louis Cussac travaille environ 16 heures par jour pour, avec des écrans dans sa chambre et des alertes sonores l’avertissant l’exécution de ses ordres à n’importe quelle heure, et dispense ses conseils à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.